Spectacle de Rich Aucoin au FME 2014

On vous raconte… les prestations les plus surprenantes ou éclatées du FME!

En presque 20 ans d’existence, le Festival de musique émergente a vu son lot de moments magiques, inattendus ou carrément dingues! C’est pourquoi on a demandé à Louis-Philippe Labrèche, rédacteur en chef du magazine musical Le Canal Auditif, et grand habitué du FME, de nous raconter les prestations les plus surprenantes ou éclatées auxquelles il a assisté. On vous en a sélectionné trois, plus un regret et un bonus! 

Louis-Philippe Labrèche, rédacteur en chef du magazine musical Le Canal Auditif

I. Le show en extérieur de Rich Aucoin en 2014 et son « crowdsurfing » sur… une vraie planche!

« Honnêtement, ceux qui n’ont jamais vu Rich Aucoin en show manquent quelque chose. C’est un animateur de foule talentueux et il s’amuse énormément avec le public, car il fait des chansons à répondre contemporaines. Non seulement ça, mais il aime aussi passer du temps dans la foule. On s’en est vraiment rendu compte ce soir-là quand on a vu que Rich Aucoin s’était amené une planche de surf pour littéralement faire du « Crowdsurfing ». Après, il est descendu dans le public, a sorti une toile parachute comme au camp de vacances et la folie s’est terminée en « mosh pit » sous celle-ci. C’était capoté dans les rues de Rouyn-Noranda! »

Rich Aucoin en crowdsurfing au FME 2014
Crédits photo : Christian Leduc

II. Backxwash et sa prestation intime et quasi mystique, en 2020.

« Backwash a connu une fulgurante ascension l’an passé. Elle a fait la couverture d’Exclaim, a été promue par des organismes québécois auprès des programmateurs étrangers et a gagné le prix Polaris du meilleur album canadien de l’année. Alors, je peux dire que c’était un vrai privilège de se retrouver collé sur la scène avec une quarantaine de chanceux à regarder l’impressionnante Ashanti Mutinta de si près et dans un contexte si intime. C’est une occasion qui ne se représentera pas. » 

Backxwash au FME 2020
Crédits photo : Louis Jalbert

III. Hubert Lenoir en 2018, suspendu dans le vide par son agent de sécurité qui le retient par la ceinture.

« C’était la fameuse année de Darlène et Hubert Lenoir venait de conquérir le Québec avec cet album délicieux. Je me retrouve donc au balcon dans une Agora des Arts pleine à craquer. Au début, je suis un peu déçu d’être si loin, mais c’est tellement plein qu’il n’y a pas d’autres possibilités. À un moment donné, ça se met à grouiller derrière moi ; voilà qu’il s’était rendu au balcon et qu’il s’avance dangereusement proche de la bordure. Il monte dessus et soudainement, tout le monde arrête de respirer pendant qu’il lance des verres à la foule en bas, avec son agent de sécurité qui le retient par la ceinture! On dit que dans un vrai concert rock, il doit y avoir une notion de danger. C’était un concert rock, sans aucun doute.» 

Hubert Lenoir suspendu au balcon au FME 2018
Crédits photo : Marine Clément-Colson

IV. Dear Criminals en 2016, qui présente un show 3D au Paramount! 

« C’est un de mes grands regrets, car comme j’avais déjà vu Dear Criminals plusieurs fois en show, je m’étais prévu une entrevue pendant ce temps-là…TU PARLES D’UNE ERREUR! Au moment de prendre le rendez-vous, je n’avais pas compris qu’un concept de fou entourait la prestation, car le groupe avait collaboré avec une unité de recherche de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. On m’a raconté que l’aspect visuel était hors de ce monde. Mais moi, l’idiot, je n’étais pas là! »

Dear Criminals au FME 2016
Dear Criminals en préparation pour leur show 3D
Crédits photo : La Fabrique Culturelle
Dear Criminals au FME 2016
Dear Criminals durant leur show 3D
Crédits photo : Thomas Dufresne

Et en bonus : La photo de notre photo de Duchess Says en 2008, qui va directement dans les décors, et qui trône fièrement dans notre bureau!

Photo de Duchess Says dans les bureaux du FME
Crédits photo : Andrée-Anne Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *