Un été à la Guinguette

Un texte de Magali Monderie-Larouche

Le FME est dans moins d’un mois et depuis la semaine dernière, tout s’accélère! Les préparatifs, les questions, les plans semblent tout à coup plus concrets… et on aime ça! 

Cette année, pourtant, à Rouyn-Noranda on sent que c’est différent. En même temps qu’on sent grandir l’impatience de vivre la meilleure semaine de l’année, on sait qu’on vivra le deuil d’un été extraordinaire et plein de magie. 

Cet été, pour nous, il a été spécial parce qu’on a lancé un projet qui a dépassé toutes nos attentes, un projet que tout le monde s’est approprié : La Guinguette chez Edmund. 

En juin, LA question dans la ville était « C’est quoi une Guinguette?? » En août maintenant c’est « Qui vient à La Guinguette ce soir! » Et la réponse c’est « TOUT LE MONDE! »  

C’est beau de voir se côtoyer des gangs de retraités de l’enseignement, des familles et des étudiants, tous dans le même party, semaine après semaine, sans se lasser. Dès la soirée d’ouverture, on a vu tout de suite des publics tellement différents s’approprier le lieu et l’adopter, c’est maintenant LEUR Guinguette! 

C’est comme si on avait réussi à transférer l’excitation de la découverte et la fébrilité ambiante à la fin du mois d’août à l’approche du FME, dans une dizaine de semaines. Loin de la diluer, cette sensation s’est multipliée. 

On ne saura jamais vraiment comment se propage la magie… est-ce que c’est parce que c’est beau? Parce que la musique est bonne? Parce que la compagnie est agréable? On ne sait pas mais elle s’opère, on a réussit! 

Je l’ai dit souvent mais je suis fière de ma ville, je suis fière de la manière dont les gens n’ont pas peur de lancer de nouveaux projets, mais surtout de participer et de s’approprier les bonnes idées. Cet été à la Guinguette on a presque eu autant de projets à nous que des autres et ça, c’est inattendu mais tellement représentatif de notre communauté! 

On a vu des shows connus comme Yves Lambert qui roulent au Québec depuis trente ans, des inconnus comme Mdou Moctar qui vient d’Afrique et des sensations comme Qualité Motel avec qui on a battu notre record d’assistance! On a eu une foule immense pour les gars de Foreign Diplomats qui ont accepté un remplacement avec empressement et générosité pour le MOFFAT! On a vu plein de shows, on a dansé avec plein de DJ mais on a aussi dansé la salsa, fait du yoga, rit avec Canevas, emmené les enfants au théâtre musical avec Boomerang et vécu une lecture buzzante avec la Bibliothèque de Rouyn-Noranda! 

On avait planifié du fun mais ce qu’on a eu c’est un été sensationnel et vibrant. Malgré que notre projet ne fait pas l’unanimité, on est vraiment contents parce qu’on le sait, ce qui plaît à tout le monde… ben c’est comme les licornes… on aimerait bien que ça existe mais bon, quand on devient adulte, on sait qu’on doit en faire notre deuil. 


La Guinguette c’est malgré tout LE projet de l’été 2019, il a créé des tonnes d’histoires, des couples, des amitiés, des retrouvailles et pour moi ça a été tout un pré-FME. Combien de fois j’ai entendu : C’est le plus bel été depuis longtemps! En tout cas moi c’est mon plus bel été depuis mon retour à Rouyn-Noranda parce que grâce à ce beau projet, j’ai pu rencontrer, semaine après semaine, notre beau public dévoué et pas juste un week-end dans l’année. En plus, on a vécu chaque semaine de réelles expériences de team building et cette année on entre dans notre période de rush en se connaissant mieux et en formant une équipe des plus soudée. Parce qu’un beau projet, un projet populaire, c’est excitant mais demandant et des expériences de toute sorte on en a vécues… mais on garde ça pour un prochain blog! 😉

Longue vie à la Guinguette et on se voit au FME!

Le FME met les femmes à l’honneur pour le visuel de sa 17e édition!

Pour sa 17e édition, le FME ne change pas ses bonnes habitudes : offrir un visuel de grande qualité qui promet une fois encore une édition remarquable! Point notable pour cette année : les femmes sont à l’honneur! Continuez à lire, on vous en dit plus!

Cette année encore, l’affiche du FME a été réalisée à partir d’une œuvre d’une artiste de l’Abitibi-Témiscamingue. Cette fois-ci, c’est vers Martine Savard que l’organisation du festival s’est tournée avec son projet « Les Lutteuses ».

Martine Savard parle de son projet en ces termes : « Lutter est une façon de rester vivante.  À chacune son combat. Comme chez moi, tout est prétexte à la création, tout me ramène à la peinture.  Nous sommes tous influencés par les événements, l’actualité. Mon projet l’est tout autant. »

Karine Berthiaume, directrice artistique du festival s’est tournée vers la toile « My Power » mettant en scène une lutteuse vêtue de talons hauts, de bas résilles, de gants de boxe rouges et accompagnée d’une panthère, félin réputé pour sa force et son agilité. Une véritable figure féministe prête pour le combat.

Martine Savard complète elle-même la description de son projet ainsi : « Les “Lutteuses”, en ces temps sombres où des gouvernements d’extrême droite veulent reprendre le pouvoir sur nos corps, décider pour nous de notre avenir, comme une grosse mise en garde, viennent dire à ces dirigeants, à ceux qui pensent comme eux de prendre garde. Nous sommes prêtes pour le combat. »

Face à cette œuvre particulièrement inspirante, le FME a alors confié la réalisation de sa bande-annonce à la réalisatrice Martine Frossard*.

« J’ai donné vie à cette boxeuse à talons en utilisant mon procédé de prédilection, la rotoscopie, une technique de dessin image par image d’un mouvement originalement filmé. J’ai imaginé la préparation de cette figure féministe avant son combat final. La panthère symbolise sa force intérieure, le bouillonnement de l’impatience et de l’excitation qui monte. »

Pour sublimer le tout, le titre Cold de l’artiste KROY, habituée et amie du FME, a été choisie au titre de trame sonore pour la bande annonce de cette 17e édition.

C’est finalement une identité visuelle mettant les femmes à l’honneur que le FME offre cette année, un accomplissement dont l’organisation n’est pas peu fière!

Prochain rendez-vous avec le FME le 16 juillet pour le dévoilement complet de la programmation en vue de la 17e édition qui aura lieu du 29 août au 1er septembre prochain, une édition dont on a bien hâte de voir la scénographie urbaine qui sera directement inspirée de cette identité visuelle!

*Vous pouvez aussi retrouver Martine Frossard sur Vimeo et Instagram