9 nouveaux albums à écouter de la part d’artistes qui ont foulé les scènes du FME

Au FME, on aime bien suivre avec attention la trajectoire des artistes qui nous ont visités au cours des dernières années. Certains d’entre eux ont même développé un fort sentiment d’appartenance au festival. À l’inverse, nous aussi, on s’attache à tous ces merveilleux créateurs. En ce début d’année, quelques-uns ont eu l’excellente idée de faire paraître du nouveau matériel. Voilà donc 9 artistes qui ont foulé les scènes du FME et qui feront paraître de nouveaux albums au cours des prochaines semaines.

Ces excellents albums sont déjà disponibles et feront assurément votre bonheur !

Ariane Roy


Celle qui s’est illustrée en finale des Francouvertes, édition 2020, avant d’être sacrée Révélation Radio-Canada en 2021, a lancé son premier long format le 11 février dernier. Avec medium plaisir, elle confectionne douze tableaux sonores qui prennent racine dans tout ce qu’elle a vécu ces deux dernières années. Un très bon disque de pop-rock.

Crédits : Thomas Dufresne

OMBIIGIZI


Ce duo d’artistes anishinaabek, formé de Zoon et Status / Non-Status, a fait paraître son premier album le 11 février dernier. Sur ce premier effort, le tandem a voulu explorer leur héritage culturel en puisant dans leurs antécédents familiaux. En diminuant l’ampleur sonore et le caractère bruyant de leur travail individuel respectif, et en confiant la réalisation à Kevin Drew (Broken Social Scene), la paire souhaitait offrir au public une version plus accessible de leur
musique. C’est réussi.

Voïvod


Après 40 ans de carrière, les vétérans de la scène métal québécoise nous font encore honneur avec la parution de l’un de leurs meilleurs disques à vie : l’aventureux Synchro Anarchy. Sombre, nerveuse, psychédélique, bourrée de
transitions étonnantes et bien sûr, un brin dystopique, cette 15 e offrande en carrière est une totale réussite. Longue vie à Voïvod !

Beaucoup de plaisirs auditifs avec toutes ces parutions à venir !

Ouri 

Le 25 février prochain, la multi-instrumentiste Ouri lancera son deuxième album : bt002 : self hypnosis tape. Cette nouvelle production mettrait de l’avant des pièces méditatives, ambiantes et quelques instrumentaux joués au piano. En étudiant et en épurant les caractéristiques mélodiques et harmoniques de sa musique, Ouri refuse clairement le statu quo créatif. Ça promet!

Lisa LeBlanc

S’il y a un retour sur disque qui est très attendu, c’est bien celui de la bien-aimée Acadienne. La suite de Why You Wanna Leave, Runaway Queen? (2016), intitulée Chiac Disco, s’éloignerait du folk rock à la fois rugueux et à fleur de peau qu’elle nous propose habituellement. On y retrouvera, semble-t-il, des influences de Lee Hazlewood, James Brown et de la mythique formation disco Chic. La date de sortie ? Le 18 mars prochain.

Cadence Weapon


Lauréat du prix Polaris 2021 grâce à l’album Parallel World, Roland Pemberton, alias Cadence Weapon, nous proposera une version « de luxe » de cette production hautement célébrée. Pour ce faire, il a recruté une panoplie de collaborateurs canadiens, mais aussi des artistes réputés pour leur avant- gardisme comme le rappeur londonien Logan. Vous pourrez même entendre Jacques Green qui remixe habilement la pièce SENNA. Ça sort le 25 mars
prochain.

Jesse Mac Cormack


C’est le 8 avril que Jesse Mac Cormack fera paraître un nouvel album simplement intitulé SOLO. Pour cette nouvelle aventure sonore, l’artiste a plongé au fond de lui-même en prenant pleinement conscience de sa propre faillibilité après une rupture amoureuse difficile. On entendra, semble-t-il, des influences de James Blake, Little Dragon, Caribou et même SUUNS.

Sophia Bel


Retenez cette date ! C’est le 15 avril prochain que Sophia Bel lancera son premier long format intitulé Anxious Avoidant. Inspiré par les sonorités en vogue au début des années 2000 et entièrement composé à la guitare, cet album marque un tournant dans la carrière de l’artiste. Anxious Avoidant fait une belle place aux hymnes pop-punk, mais aussi aux ballades. Un bon disque rassembleur en perspective.

Crédits : Louis Jalbert

Gus Englehorn


Le 29 avril qui vient, l’auteur-compositeur-interprète fera paraître Dungeon Master, son second album en carrière. Aux dires de Gus Englehorn lui-même : « Ce sera le disque de rock’n’roll le plus mignon, heavy et étrange que vous
entendrez cette année ». Étonnante, paranoïaque, parsemée de synthés et de cordes, la suite de Death & Transfiguration (2020) est une immersion percutante dans l’univers de cet artiste qui émerge enfin de l’ombre. Pour les amateurs d’indie-rock sans compromis.

En attendant impatiemment la fin de l’hiver, mais surtout l’avènement du printemps, quoi de plus intéressant que de prêter l’oreille au nouveau matériel de tous ces artistes qui nous ont rendu visite au cours des dernières années. Et qui sait, peut-être seront-ils parmi nous pour célébrer notre 20e édition ?


Bonne écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *