Saratoga - FME - 2021

SARATOGA : FME TU M’INSPIRES!

À travers l’effervescence d’une fin de semaine au FME, le spectacle tout en douceur du duo folk Saratoga a permis de prendre un temps d’arrêt, de se poser dans l’ambiance intime de l’église Immaculé-Conception. En performance le samedi soir à 18 h, Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse nous ont transportés dans leur monde grâce à une jolie mise en scène et des anecdotes savoureuses. Je les ai rencontrés quelques heures avant leur prestation : tous assis dans un petit escalier à l’extérieur de l’église, nous avons discuté du FME, de leurs projets futurs et de création.

SARATOGA ET LE FME : UNE HISTOIRE D’AMOUR

Saratoga a une connexion spéciale avec le FME, ou « notre festival d’amour », comme l’appelle affectueusement Chantal Archambault. Le duo s’y est produit en spectacle plusieurs fois, tellement qu’il ne sait plus si c’était trois, quatre ou cinq fois! « On essaie de venir toutes les fois qu’on peut, dès qu’on a du nouveau contenu […] Je suis tellement fière de ce festival-là qui arrive à attirer des gens qui ne viennent jamais en Abitibi, qui nous fait découvrir des affaires pas possibles! » L’auteure-compositrice-interprète ajoute que la culture de la découverte et l’amour de la musique sont bien ancrés dans le cœur des personnes venant de Rouyn-Noranda : « elles sont probablement les personnes les plus curieuses musicalement au Québec ».

Saratoga - FME - 2021
Saratoga – FME 2021 / Crédit photo : Thomas Dufresne

LA CRÉATION À DEUX

D’après Saratoga, la création n’est pas un exercice simple et prend beaucoup de temps. Les épiphanies sont très rares et ils sont exigeants. « Comme on est deux, ce n’est pas juste une voix qui parle. Tout ce qui est dit doit être porté par nos deux voix. On veut pouvoir chanter nos chansons longtemps sans se tanner ».

Récemment, un nouveau projet sur lequel Chantal Archambault était supposée travailler seule a pris une toute autre tournure : « Finalement, je pense que je ne suis pas capable de me passer de lui! (Rires) J’ai envie qu’on fasse ça ensemble ». Comme Michel-Olivier Gasse n’est pas fondamentalement militant, contrairement à sa partenaire, le travail en couple amène un équilibre : « Comme dans n’importe quoi qu’on a créé depuis le début, Chantal est l’étincelle, le moteur. Je suis plus contemplatif, elle est une abeille qui n’arrête jamais et qui a besoin de trucs qui la nourrissent. Elle part la machine et j’arrive après ». Cette complémentarité se fait sentir jusque dans la conversation, puisque les deux artistes bonifient souvent les phrases de l’autre et se lancent des fleurs à tour de rôle. 

L’IMPORTANCE DE LA FORÊT

Saratoga s’implique de plus en plus auprès de l’organisme Action boréale, qui veille à la sauvegarde de la forêt boréale. Présentement, c’est ce qui habite le plus Chantal Archambault. L’importance de la forêt boréale s’est même faufilée dans les projets de création du duo : « Je sens une responsabilité envers ma fille. Je ne peux pas rester là pour faire de la musique pour divertir. Je dois me rendre utile à une cause qui n’est pas la mienne, mais celle de leur futur ». Leur prochain spectacle sera donc créé autour du thème de la forêt et ne ressemblera à rien de ce qu’ils ont déjà fait. D’ailleurs, la forme est encore floue, mais selon Michel-Olivier Gasse, « ça va faire du bien de nous sortir du contexte du micro, de ne pas vraiment faire de déplacements sur scène, de sortir d’un spectacle semblable depuis les six dernières années. » Ce sera aussi l’occasion d’échanger avec le public et de le sensibiliser à cette cause.

Une amie m’a demandé juste avant l’entrevue, en blague, de demander à Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse s’ils s’aimaient toujours. Je vous confirme que oui, même si je n’ai pas eu à leur demander. Passer un moment avec Saratoga, c’est entrer dans un cocon plein de complicité et de douceur, à l’image de leur musique.

Saratoga - FME - 2021
Saratoga – FME 2021 / Crédit photo : Thomas Dufresne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *