Pleins feux sur Arthur H

Le roi Arthur est une fois de plus de retour, cette fois-ci pour présenter Soleil dedans, un album presque 100% made in Québec. Enregistré au Centre Phi de Montréal en compagnie de musiciens locaux, Soleil dedans a la particularité d’avoir été conçu en direct devant tous les internautes qui désiraient suivre le processus créatif.

«La première fois que j’ai mis les pieds au Centre Phi je me suis dit que ça serait bien d’enregistrer un disque ici et e transformer en performance», précise Arthur H. J’avais jamais pensé à ça avant. On a proposé l’idée et la directrice nous a donné carte blanche. Je pense que je n’aurais pas pu avoir autant de réceptivité et d’enthousiasme en France. C’est plus lourd et compliqué comme processus en France».

Certains affirment que Soleil dedans est un album plus pop, Arthur H est plus nuancé: «Y’a un peu de tout sur ce disque. Y’a des chansons un peu pop, y’a des chansons très poétiques, très atmosphériques. Je dirais que c’est surtout la poésie qui est pop sur ce disque, qu’elle pourrait plaire à plus de monde», détaille le prolifique musicien qui ajoute même qu’il s’agit peut-être là de son album le plus… psychédélique.

«Les Doors m’ont donné le goût de faire de la musique. J’aime leur côté psyché et leur côté punk aussi. J’aime cette impression d’espace dans leur musique et ce rapport à la poésie. Je suis resté avec cette idée que la musique est un trip, un voyage un peu psychédélique. Et moi j’aime bien ajouter une petite dose de psychédélisme à ma musique»”.

Avant de passer aux séances studio, Arthur H avait au préalable écrit les douze chansons de Soleil dedans en partie aux Îles de la Madeleine et en Californie. Le concert du FME se fera en compagnie des musiciens qui ont collaboré à l’album. François Lafontaine (Karkwa), Robbie Kuster et Mishka Stein (batteur et bassiste de Patrick Watson). Un concert intimiste et unique puisque Arthur H travaillera sur une autre version à son retour en France.

«Je compte monter un plus gros spectacle en compagnie d’autres musiciens au visuel plus élaboré avec lequel je vais tourner plus tard», nous confie l’homme aux mille projets qui trouve pourtant qu’il n’en réalise pas assez. En plus de son nouvel album, Arthur H s’est lancé dans projet d’un disque de poèmes érotiques en compagnie du guitariste Nicolas Repac, L’or d’Éros, suivit d’une tournée. Dans la foulée il a travaillé sur un recueil de poèmes qu’il publiera à l’automne aux éditions Acte Sud.

«Malheureusement, L’Or d’Éros est passé un peu inaperçu. des ambiances planantes, Une écriture moderne qui vient avec une langue absolument sublime et des gens très libres et qui ont une vision très émotionnelle. Mon recueil de poésies qui s’intitule Le Cauchemar merveilleux c’est plutôt une vision de notre époque, ça parle de science, d’écologie, du sexe, d’amour», explique le prolifique artiste qui s’est aussi lancé dans la création d’une série web satyrique intitulée H-Man.

«H-Man est un héros français. Il est philosophe, il est dépressif, il est sensuel. Il fait face aux grands défis du monde contemporain en Europe, l’immigration, l’écologie… il essaye de sauver le monde, mais il n’y arrive pas. C’est une série assez originale, absurde, vaguement psychédélique qui n’a eu aucun succès. C’est un superhéros surréaliste français«. Avec un emploi aussi chargé, le FME peut se compter chanceux d’avoir Arthur H à sa programmation cette année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *