De Gaële à Ghislain

Dans l’attente des dernières vidéos, et de retour en pays montréalais, voici un apperçu de ce que fut la soirée de samedi. En formule 5 à 7, il y eut Les Amis au Pakistan, décalées et sympathiques, suivies de Gaële, tout en parole, poésie et grain de folie. À réécouter en cas de coup de blues, sa chanson intitulée Cokpit.

amis.jpg.

En soirée, le Paramount a offert une succession de magnifiques moments. David Marin est un nom à retenir. Il a d’ailleurs gagné le prix  Télé-Québec, bon pour un passage payé à Belle et Bum. Laura Veirs, quant à elle, à mis la salle dans sa poche en un tour de guitare folk. Plants and Animals furent fidèles à leur réputation.

laura.jpg

Bien plus tard, ce fut Spade and Archer. Oscillant entre électro ambiant, musique industrielle, hip-hop alternatif et expérimentation bruitiste, cette formation lyonnaise composée d’un homme aux machines et d’un à la batterie a retenu toute mon attention. Son origine n’y étant pas pour rien. Puis, ce fut Ghislain Poirier qui a enflammé Le Cabaret, comme il sait si bien le faire.

lyon.jpg

La dernière palme de l’habillement va à ses bottes composées de cuir rouge et d’un revers en velours, venues tout droit d’Argentine.

bottes.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *