J'<3 RN

*CLAUDINE J’AI MIS L’ARTICLE ICI MAIS JE SUIS VRAIMENT PAS CERTAINE D’ÊTRE PRÊTE À LE PUBLIER FINALEMENT! JE TE REVIENS VITE LÀ-DESSUS!* NDLR Ça, c’est Juju qui laisse des notes dans la plateforme WordPress parce qu’elle est semi à l’aise avec ses émotions.

via GIPHY

J’ai commencé à écrire pour la Bouche Croche en tant que fille de Môréal (c’est de même que je le prononce pour vrai). J’étais venue passer un été à Rouyn. J’écrivais avec ce regard de la Montérégienne habitant des grosses cristifie de métropoles depuis 7-8 ans. J’étais la fille tombée sous le charme de cette ville minière avec-pu-de-mine, la fille qui remarquait qu’ici on dit « la » devant le nom des rues. La fille qui en avait appris un-peu-pas-tant-que-ça sur cette municipalité aux charmes multiples et à l’histoire jeune, mais intense. Parce que Rouyn, C’EST intense.

via GIPHY

Je suis repartie vivre dans mon appart faite sur le long de la rue De Lorimier le lendemain de ce FME, débutant une maîtrise le surlendemain. J’ai haï. Pour plein de raisons, bonnes et mauvaises. Je suis revenue vivre à Rouyn-Noranda en janvier.

Mine de rien c’est le levé du soleil de mon chez-moi, au centre-ville.

Je me retrouve aujourd’hui à habiter sur le bord, non seulement de la 117, mais également du lac Osisko. Je suis aussi proche des canards que du Trèfle Noir. C’est quand même la belle vie, ça. Sauf que pour moi, Rouyn-Noranda (qu’on peut entendre dans ses oreilles tel que chanté par Matt Farley), c’est plus que la rencontre de la nature avec la ville, de la culture avec le bois, de la musique partout avec le chant des oiseaux (ou des mouches noires par moment), des bons restos aux bonnes pétâtes frites. Rouyn-Noranda, c’est des gens chaleureux. Des gens qui m’ont accueilli à bras ouverts. Qui m’ont souri gratuitement et sans jugement. Des gens que j’aimerais toutes prendre dans mes bras et leur dire merci.

Contrairement à quand je me prenais pour Amy Winehouse dans Camden Town en 2008, c’est sûr que quand je fais des niaiseries ici, ça a des répercussions. NDLR Qui n’en fait pas ? Ceci dit, les gens me sourient encore, donc j’imagine que je suis pas si pire que ça. J’imagine que je vieillis, malgré le reste.

via GIPHY

Donc c’est ça, je vous aime genses dépareillés et ouverts. J’ai hâte de vous voir en condensé aux Quartiers d’hiver, entre deux shows fous malades avec une boréale à la main (on fait ben rien que ça deux fois par année!).

Et toi, pourquoi as-tu hâte ?

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone

Une réflexion au sujet de « J'<3 RN »

  1. Ça me plait de voir que Justine ma petite citadine pose tranquillement son bagage « chenous » mais ce qui me plait encore plus c’est toute la richesse que tu peux nous apporter. Grosses bises de Lise xxxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *