Grenadine au FME : première partie

Coucou!

Comme dirait l’autre, nous sommes prêts à participer à cette neuvième édition du FME. Et on a hâte. « On » étant les quatre talentueux et dévoués musiciens qui m’accompagnent (Marc-Étienne Mongrain, Marco Gosselin, Éric Patenaude et Gabriel Lemieux-Maillé) et moi-même, Julie, alias Grenadine, la chanteuse là, tu sais… Les préparatifs vont bon train : fourgonnette Légaré réservée, pratiques bouclées, manteaux d’automne sortis du placard…Quelle agréable façon de terminer l’été. Remarquez, ranger son set de patio, vider sa piscine ou aiguiser ses crayons, c’est très bien aussi, hein. Quoique…

Ma dernière visite au FME remonte à 2006, alors que j’accompagnais Le husky et Carl-Éric Hudon la même année. À cette époque, comme bien des gens, je ne possédais ni téléphone intelligent, ni compte Facebook, ni même un appareil photo (ok, ça, c’est moi qui était un peu à côté). Mais je garde tout de même des souvenirs impérissables (et parfois flous, avouons-le), de cet évènement mémorable : un concert de Bloodshoot Bill qui s’est terminé aux petites heures du matin, une soirée hawaïenne avec le Mai Thai Orchestra, un feu de camp qui s’est terminé…(au fait, s’est-il seulement terminé?), des rencontres agréables avec Yves Lambert, Sunny Duval, Dany Placard, Damien Robitaille, la poutine de Morasse et j’en passe.

Des rencontres avec des gens que je continue de croiser régulièrement dans cet univers aussi étrange que fascinant qu’est la belle scène musicale montréalaise at large, dans lequel j’ai choisi d’évoluer depuis les dernières années. La petite fille qui venait d’avoir 22 ans que j’étais a été bien impressionnée en arrivant au Lac Flavrian. Tous ces musiciens, certains, biens connus, d’autres, des nouveaux visages dont le nom était sur toutes les lèvres…allaient-ils vraiment tous dormir au même camp? Ou plutôt, allaient-ils vraiment dormir, mais ça, c’est une autre paire de manches… C’était comme un rêve devenu réalité : un camp de vacances de rock stars ! N’empêche que sérieusement, ce fut la première fois ou presque que je me suis sentie appartenir à ce milieu, vraiment (le milieu de la musique, pas des rock stars, on s’entend). Première expérience sur la route, aussi. Bref, on n’oublie pas sa première fois.

À mon agenda cette année (en bonne chanteuse, j’imposerai mes choix au reste du band) : Salomé Leclerc, Canailles, Socalled, Panache, Malajube et (ici il y a dédoublement de Julie) Dany Placard, Katie Moore et Akron / Family. Si je pouvais engager une imitatrice pour chanter à ma place (ben quoi) j’irais voir Caracol, Betalovers, Philippe B…En fait, ça ne règle pas le problème de dédoublement. Vous ne connaissez pas une famille de quintuplés qui me ressemblerait, par hasard?

Une petite déception aussi en ce qui concerne Jérôme Minière : nous sommes toujours programmés simultanément dans les festivals! Le verrai-je un jour, son spectacle? Il m’a lancé à la blague qu’on devrait faire un duo, question de ne pas avoir le choix. Tiens donc.

J’espère vous voir lors du 5 à 7 qui se tiendra vendredi le 2 septembre Chez Bob. Et j’espère vous croiser dans les rues de Rouyn-Noranda, lors des concerts ou au bord d’un feu de camp, qui sait. D’ici là, suivez mon itinéraire sur Twitter, Facebook ou sur ce blog. Vive les internets. Et bon FME!

Julie  xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *