Chaude ambiance pour un corps froid

Par Sophie Mediavilla-Rivard, membre de l’Escouade bohémienne spécial FME

Les shows surprise ont toujours déplacé les foules dans les éditions antérieures du FME. Cette année, l’organisation a visé juste en offrant, en première mondiale, l’excentrique prestation de Pierre Lapointe et des Beaux Sans-Cœur. Ce spectacle, dévoilé seulement quelques jours avant l’événement, n’a pas fait exception à la règle en faisant salle comble au Petit Théâtre du Vieux Noranda.

 Crédit photo: Louis Jalbert

C’est un tout nouveau genre de musique que Pierre Lapointe a partagé hier soir avec les spectateurs. L’album qu’il est venu présenter avec Les Beaux Sans-Cœur, Ton corps est déjà froid, est paru il y a seulement une semaine, soit le 24 août dernier. En offrant ce spectacle inattendu au public, l’organisation a réalisé un coup de maître pour cette 16e édition et a fait bien des heureux. Cette soirée du 30 août a été le début d’une solide programmation pour le Festival de Musique Émergente 2018.

Naviguer d’un style à un autre

Complètement déjanté, le groupe a rocké des airs jamais entendus en live par le public de Pierre Lapointe auparavant. Ce nouveau projet est complètement à l’opposé de l’album que le chanteur a lancé il y a tout juste un an, La science du cœur. Rock’n’roll, enivrante, trash et brute, cette collaboration marque un méchant vent de changement face à la grande charge mélancolique et poétique et à la douceur qui incarnaient généralement ses anciennes œuvres. Et malgré tout, il réussit splendidement à conserver toute la richesse musicale et l’originalité de ses compositions. Se renouveler est devenu une habitude pour l’artiste de 37 ans qui revient toujours à la charge avec différents projets qui ne cessent de surprendre son auditoire. Il nous amène ailleurs et on aime le suivre. Et même s’il n’est plus émergent en tant que musicien, cet album et cette nouvelle musique le sont, rendant ainsi grâce à l’essence du FME.

Crédit photo: Louis Jalbert

Faire le jour en pleine nuit

Les pieds à peine posés sur les planches du Petit Théâtre, un décor baroque et coloré s’offrait aux yeux du public, composé de banderoles, de ballons et d’éclairages rouges et bleus. L’atmosphère festive se faisait déjà ressentir. Les Beaux Sans-Cœur sont d’abord montés sur scène pour livrer un morceau acoustique, et c’est sous les cris des spectateurs que le chanteur tant attendu est finalement arrivé sous les projecteurs.

C’est une ambiance phénoménale que les rockeurs ont générée grâce à leur musique qui a fait trembler les murs. Guitare électrique, batterie, voix rauques et volume au maximum, rien ne manquait à Pierre Lapointe et aux Beaux Sans-Cœur pour casser la baraque. Et c’est ce qu’ils ont fait sans retenue, devant les hurlements et les applaudissements du public en délire qui n’a pas été déçu de leur prestation.

Crédit photo: Louis Jalbert

Dans sa chanson Vrai ou faux, on entend l’artiste chanter d’une nouvelle voix : « d’un seul coup de baguette tu fais le jour en pleine nuit. » C’est ce que Les Beaux Sans-Cœur et le populaire chanteur ont réussi d’une main de maître avec leur show électrisant qui a mis le feu à la scène du Petit Théâtre hier soir après les douze coups de minuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *