En coulisse | Au camp des artistes

À 15 minutes du Vieux-Noranda, plongée dans la wildlife abitibienne, la base de plein air du Lac Flavrian accueille les musicien-nes pour la durée du festival. Dès les concerts terminés au centre-ville, la fête se poursuit au camp jusqu’aux lueurs de l’aube, illuminée par des feux sur la grève et des conversations de dortoirs.

On l’appelle affectueusement : le “camp où on ne dort jamais”.

Heure de réveil moyenne : 11h

12h : Heure de pointe à la cafétéria. Les artistes font la file pour un brunch “défibrilisant”, cholestérol-friendly.

Brunch jour 1 

camp flavrian brunch 1

brunch flavrian

Omelette bruschettas, avec quiche, jambon, bacon, brie, cretons et yogourt

Brunch jour 2

brunch 2 flavrian

Crêpes au sirop d’érable, avec pommes de terre rissolées, oeuf, extra-bacon, saucisse et jambon, avec un bagel

Ridiculement cochon, mais aussi nécessaire qu’une pluie à des racines après une longue canicule.

flavrian team
Le team déjeuner

flavrian artistes

 Les artistes rechargent leurs batteries au petit matin.

Emilie pour la couverture alimentaire du FME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *