Pari réussi pour le FME 2020

Publié le 06 septembre 2020

Ni la pandémie ni les orages violents n’auront freiné la tenue de la 18e édition du FME. En moins de cinq semaines, les organisateurs ont relevé le défi historique de tenir le premier festival au Québec en pleine crise de la COVID-19. Mesures sanitaires strictes, salles et scènes extérieures réaménagées pour assurer la distanciation physique, capacité d’accueil largement réduite, qu’à cela ne tienne, les festivaliers ont eu droit à des prestations de feu par des artistes en soif de public.

Après des mois de pause forcée, l’enthousiasme des artistes était palpable : « C’est tellement bon de jouer devant du VRAI monde! Merci Rouyn-Noranda! » Même devant des foules qui rappelaient les premières éditions du FME, l’intensité des bands était sans faille. Avec près de 3 000 entrées, soient près du dixième des chiffres des dernières années, les spectacles se sont donnés dans une ambiance intime qui, dans le respect de la distanciation, a su créer des rapprochements d’une grande qualité entre les artistes et le public. 

Malgré les délais et les contraintes, ce sont 45 shows par 32 artistes de toutes les scènes musicales qui se sont tenus dans 13 lieux. Les mélomanes de la région et les plus crinqués venus de la métropole ont donc pu s’en mettre plein les oreilles. De la musique classique de Flore Laurentienne sur les rives du lac Flavrian, au rock hypnotique de Corridor au Petit Théâtre du Vieux Noranda, en passant par les chants inspirés de la culture autochtone d’Anachnid au parc botanique à Fleur d’eau et le son de l’heure de Bleu Jeans Bleu au lac Kiwanis, sans oublier le rap mordant de la talentueuse Backxwash, la programmation avait de quoi plaire aux amateurs comme aux plus aguerris. 

La sécurité d’abord

Si aucun compromis n’a été fait sur la qualité des prestations, c’est de loin la sécurité qui aura monopolisé une bonne partie des bénévoles. Rien n’a été laissé à l’improviste. Masques, savon désinfectant, nettoyage entre les shows, systèmes de loge aux scènes extérieures, le FME a su dissiper tous les doutes quant à la possibilité de conjuguer festival et mesures sanitaires. 

Fidèles à leurs habitudes, les festivaliers ont démontré un savoir-être impeccable dans ces circonstances exceptionnelles. C’est les fourmis dans les jambes, les bras dans les airs et confortablement assis qu’ils auront transmis du mieux qu’ils ont plus leur énergie à leurs groupes favoris!

Cette édition hors du commun prouve encore une fois que le FME est une institution à la créativité sans limites. Reconnu pour son audace et sa capacité à se réinventer, le FME sera de retour en force l’an prochain du 2 au 5 septembre 2021.