Archives par mot-clé : Quartiers d’hiver

Three night stand

Le FME est reconnu pour nous plonger dans un univers musical fantastique le temps d’une fin de semaine. Force est d’admettre qu’à chaque année, on nous surprend davantage avec des décors envoûtants, des expériences d’art social interactives ainsi que des installations mécaniques et architecturales évoluant autour de la thématique annuelle. Deer bunny snake wolf robotique.

Le paysage d’une ville se doit d’être dynamisé par l’art. Ça favorise l’économie, le sentiment d’appartenance à un quartier et augmente la dose d’endorphine que tu reçois chaque matin en allant travailler. Des autobus de Chinois qui débarquent avec leurs kodaks et un shirt de Mickey Mouse, c’est pas juste au stade olympique que ça peut arriver. Pour ça, il faut faire un effort collectif afin d’y arriver.

Le but derrière l’initiative, c’est de transformer l’eau en vin. Donner une seconde vie à un lieu désuet, simpliste, brûlé, mort, abandonné par sa mère dans un centre d’achat à Laval.

L’enseigne du vieux K-Mart a laissé une trace de rouille sur le nouveau Tigre Géant. Le bureau de poste qui est passé au feu en ‘73 est maintenant couvert de messages haineux provenant de mauvaises tounes des années 90. La fontaine de la Milice des Forces canadiennes pousse un jet d’eau de la puissance de l’abreuvoir d’une école défavorisée du tiers monde. Avant de s’en rendre compte, le panorama de ta région ressemble à un ghetto dans l’coin de Détroit, ville du rock.

Au cours des dernières années, le FME mise davantage sur des expériences artistiques et interactives afin de créer une ambiance de mise pour les festivaliers. Ces oeuvres, souvent éphémères, viennent enrichir et dynamiser l’aspect musical et rehausse les prestations uniques et mémorables. La musique comme coeur, le décor comme cage thoracique.

En parallèle, la ville de Sudbury nous offre le UP HERE, un festival qui met l’art visuel en avant plan et ensuite nous offre des prestations musicales. C’est dans un esprit de communauté que l’événement dynamise le centre-ville qui va gagner en charme d’année en année. Les murales créées pendant l’événement par une multitude d’artistes locaux et invités sont faites pour rester dans le paysage. Paysage de plus en plus éclaté de la ville franco-ontarienne de 160 000 habitants. C’est ça qu’on appelle bâtir sur ses acquis.

Le désavantage avec le décor envoûtant du FME, c’est qu’il est pas là pour rester. C’est comme un one night sauf que c’est trois nuits. Les projections hypnotisantes sur l’Agora des Arts, la porte du paradis de la 7e toujours gardée par des créatures mécaniques du royaume animal, les expériences sociales qui nous permettent de s’exprimer et de se questionner en tant qu’individu ou communauté. Boom. Disparu.

Le post-FME, c’est toujours une drop pour le moral et la Compagnie Créole n’y changera rien. C’est important de mettre de la lumière sur le chemin de Jacques qui vend des assurances. D’augmenter le sentiment d’appartenance du petit Jimmy qui se promène en BMX dans l’vieux. De mettre un peu d’chaleur dans le coeur de Léo qui va chercher son café gratis au McDo.

Garder l’oeil ouvert. Quartiers d’Hiver c’est maintenant.
The present (and the future ?) looks bright.

QUESTIONNAIRE ABITIBHIVERNAL : SIMON KINGSBURY

Dans mon livre à moi, Simon Kingsbury c’est pas mal le genre de petit gars que tu présentes sans crainte à tes parents. Ta mère l’aime pis ton père lui offre une bière. Tu vois le topo. J’me base sur quoi pour dire ça ? Mon feeeeeling, cher. Question de savoir si l’habit fait le moine, je lui ai fait passer le questionnaire nordique. 

SimonKingsbury_mq
D’ici son show (iiiiiiiih !) aux Quartiers d’hiver, voyons le genre de relation que Kingsbury entretient avec… la saison froide !

1 -Il neige un soir de semaine, tu… :

a) Mets ton meilleur vinyle et allume des chandelles, c’est le temps d’écrire des poèmes !
b) Sors ta grosse pelle et tu profites de l’averse pour passer du temps seul.
c) Pestes contre la température jusqu’à la prochaine neige.

RÉPONSE : A, mais remplace les chandelles et l’écriture par une tite beer.

NDLR  y’a dit une « TITE » bière. Il est don’ raisonnable !

2 – Pour te réchauffer, t’es du genre :

a) chocolat chaud full guimauves
b) soupe à l’oignon bien bien gratinée
c) scotch bu à même une flasque sexy

RÉPONSE : je vais y aller avec B, tu m’as eu avec le gratiné

NDLR  Il aime le fromage, donc les produits laitiers. Awww ! Il se soucie de son alimentation !

3- Tu pars à la pêche sur la glace pour la journée, quel artiste présent aux Quartiers d’hiver invites-tu ?

RÉPONSE : Les Hôtesses d’Hilaire…ils ont l’air smaths

4- Décris-nous le « suit » de neige (bonnets et autres accessoires inclus) le plus funky/laid/étrange que tu aies porté.

RÉPONSE : je vais être un peu plate sur ça, mais le seul souvenir que j’ai de suit laid c’est tsé les tuques queue de dragon quand on était petit…bin c’est ça.

NDLR  C’est clair que sa tuque queue de dragon était cool…

5- En échange de quoi serais-tu prêt à coller ta langue sur un poteau de métal gelé?

RÉPONSE : un verre d’eau chaude

NDLR C’est un petit vite, en plus.

6- Ton meilleur remède contre le blues de janvier/février ?

RÉPONSE : Cette année c’était la sortie de mon album YEAH!!

7 – De qui aimerais-tu sniffer les mitaines mouillées et pourquoi?

RÉPONSE : Anne Dorval?!… bin parce que..tsé hein..

NDLR  C’EST QUOI LE RAPPORT ? Non. J’suis pas jalouse. 

8- Ta suggestion musicale pour les journées où il fait -10 000°C?

RÉPONSE : Gros Mené, ça fait marcher plus vite dans neige.

NDLR  C’est clair qu’il marche bien. 

9 – Dans le fort de qui aimerais-tu kicker ben ben fort et pourquoi?

RÉPONSE : Personne! Je ne suis pas ce genre de ti gars-là moi!!

NDLR  AH ! Je savais… 

10 – Ton plus beau souvenir d’hiver (c’est la seule question « sérieuse » de ce questionnaire. Laisse-toi aller. Tu peux nous faire pleurer.)

RÉPONSE : À Noël quand mon père faisait une grosse banquette dans la neige tout autour du feu dans la cour. Toute la famille dehors en train de chanter et boire un verre. Aujourd’hui mon père ne peut plus le faire… y’a pas assez de neige dans cour.

NDLR  Juju devrait faire une pétition pour qu’il y ait de la neige chez le père de Simon. 

++++++++++++++++++++

PAS DE DOUTE. Cet enfant-là passe clairement le test de présentation aux parents. Tu devrais venir au show vendredi 11 mars à 20 h à l’Agora des arts et amener ta mère. (Elle pourra jaser avec la mienne) Si t’es groupie, fais passer tes petits cris aigus pour les miens. Deal ? Deal !