FME - La Bouche Croche

Straight outta ma Noranda

Un lieu bien précis avec un contexte particulier peut donner naissance à des phénomènes space-cial. Qu’est-ce qui se passe à Noranda? La fonderie pousse du dioxyde de souffre qui fait fondre tranquillement nos poumons, Alexandre Castonguay se promène en bicycle rouge avec la rage de l’ange, des gens random se lancent des crêpes, des bands font leur tournée nord-américaine : Montréal, Toronto et …Rouyn-Noranda!? Ok!

Mais, s’il y a un phénomène qui m’intrigue à Noranda, c’est celui du p’tit gars qui “frappe dans la vie, à grand coup d’amour”. Zoom-in sur un des personnages qui confirme qu’il y a une bactérie dans l’air à Noranda, et quand t’as eu ta dose, ben tu pèses sur “PLAY”.

Trois ans après mon retour en Abitibi-Témiscamingue, je l’aperçois facilement deux à trois fois par semaine. Un little boy from the hood avec un regard bad ass à la Dwayne Johnson.

Qu’est-ce qu’il fait au juste? Ben, il marche. Ou devrais-je dire il spin? Il est en mode turbo. Il est tellement rapide que tes feuilles de cartables partent au vent, man. Il a tellement d’attitude, quand il marche poussé par sa musique, c’est le décor qui avance pendant et le p’tit gars fait du sur place. C’est NOTRE Turbokid.

La chose importante que je n’ai pas mentionné : le kid en question porte toujours des gros écouteurs cover-up Earmuff et il gueule partiellement les paroles de la chanson qui lui damage-good les tympans. Un amoureux de la musique! Il marche d’une assurance agressive, mais avec un body fragile et élancé. Il pourrait faire de l’escrime ou encore gagner un concours de limbo régional.

Bref, je l’adore ce gamin, et il m’intrigue. Il ressemble à chacun de nous quand on fait du air guitar dans notre salon sauf que lui, c’est avec courage qu’il s’exécute dans les artères de ma Noranda.

Je veux le retrouver. Je veux savoir qu’est-ce qu’il écoute…
J’veux lui demander :

“C’est quoi qui te drive comme ça mon Turbo?”
“C’est qui l’artiste qui t’pousse comme le vent?”
M’a t’trouver…

Et c’est pas tombé dans la semaine des quatre jeudis. Deux jours plus tard, je frenchais mon nacho sur la terrasse du Trèfle et il passe. Vrrooommm.

Le souffle cours, je le rattrape,  me présente et j’lui explique que « JE VEUX SAVOIR ».

Il me montre son iPod, ses artistes et tout et tout. On jase « musique » brièvement, et enfin, je lui demande c’est quoi l’artiste ou la chanson qui le transforme en Barry Allen (Le Flash)! Who!? What!?

Et il finalement il me répond : “……”

Ok, il m’a vraiment répondu! Mais sérieux, je vous invite à venir au FME respirer l’air de ma Noranda et lui demander par vous même. Turbo y sera! Et vous aussi right?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *